Surveillance studio : artistes de la relève - peinture

25 Juin - 30 Août, 2015    |    Regular Exhibition    |    Cost:

Marie Fox et Stephanie Weirathmueller

Le programme Surveillance studio : artistes de la relève est axé sur la peinture et se consacre à la présentation d’œuvres d’artistes de la relève du Nouveau Brunswick. Le programme est rendu possible grâce au généreux soutien financier d’Earl et Sandy Brewer qui se sont engagés à offrir aux artistes de la relève du Nouveau Brunswick l’occasion d’être célébrés, d’exceller dans leur discipline et de passer à la prochaine étape de leur carrière. En plus du prestige d’exposer des œuvres pour la première fois dans un musée d’art majeur, un montant d’argent est destiné à l’achat d’œuvres et un incitatif est en place pour encourager les mécènes à appuyer l’artiste vedette et d’autres jeunes artistes du Nouveau Brunswick.

Dans le cadre de la onzième exposition de Surveillance studio, la Galerie d’art Beaverbrook est fière de présenter les grands talents de jeunes artistes du Nouveau Brunswick et tous sont invités à découvrir les deux artistes émergentes notables de l’année : Marie Fox et Stephanie Weirathmueller.

Marie Fox explique que le point central pour elle dans cette exposition est « tiré de mythologies personnelles et culturelles. » Influencée par sa propre ascendance diverse (la spiritualité des Premières Nations et le style de peinture vieux pays de la Renaissance de l’Europe du Nord), elle espère « tisser une conversation qui touchera bien des Canadiens. » Ses personnages sont peints en dehors d’un contexte physique, rehaussant l’impression du mythe et de l’archétype dont elle les emplit. 

Stephanie Weirathmueller considère son œuvre comme une « réflexion sur la vie quotidienne ». Les œuvres que Weirathmueller présente pour l’exposition Surveillance studio sont exécutées par couches de peinture qui, selon elle, « donnent un aspect méditatif aux œuvres. » Ses peintures sont des moments; comme l’indique l’artiste, elles sont « d’humbles représentations de l’ordinaire accompagnées d’une impression sous-jacente de perte et de nostalgie. »

Conservateur : Bernard Riordon, O.C., D. BA Hon., directeur émérite
Organisée par la Galerie d’art Beaverbrook et rendue possible grâce à Earl et Sandy Brewer.