Où vont les bateaux?

Stephen May, Bateau jouet (detail), 1985, huile sur toile, 137,6x183,1cm, Acheté avec l'assistance financière de la Banque d'œuvres d'art du Conseil des arts du Canada, 1989, et le 1985 Friends' Art Auction, coll. commémorative Wallace S. Bird

13 Juin - 8 Septembre, 2013    |    Regular Exhibition

On retrouve dans le monde des arts visuels une longue histoire de se servir de bateaux comme sujet primaire; cette histoire remonte aux débuts de la civilisation, aux anciens pétroglyphes des premiers navires, qui étaient construits de roseaux. Le « portrait d’un navire » devint un genre distinct en art européen vers la fin du Moyen-Âge, et les tableaux de navires en mer étaient particulièrement communs du 17e au 19e siècle.

L’image emblématique du bateau prend plusieurs sens — archétypal, spirituel, sexuel — et représente aussi notre voyage dans le monde. Rêver de bateaux est interprété comme un signe de développements positifs, de passage à travers une période émotionnelle, ou de transition d’une période de la vie à une autre. Dans la mythologie grecque, c’est un traversier qui transporte les morts lors de leur voyage vers l’enfer. Bien sûr, le bateau a aussi une signification sociale et économique particulière pour la région atlantique; c’est une image importante pour les artistes populaires régionaux et offre un aperçu unique dans la vie et la culture traditionnelle des Maritimes.

Cette exposition présente une sélection d’œuvres tirées de la collection permanente de la Galerie et qui sont inspirées de bateaux dans une variété de médias par plusieurs artistes du Canada atlantique, y compris Jack Humphrey, Alex Colville, Christopher Pratt, Stephen May, Anthony Flower, John Hammond, et Joe Norris.

Conservateur : Terry Graff
Organisée par la Galerie d’art Beaverbrook avec l’appui du Conseil des arts du Canada, de la ville de Fredericton et de la province du Nouveau-Brunswick.