Hors réseau : la peinture abstraite au Nouveau Brunswick

R.D. Turnbull, Sans Titre (détail), v. 1930s, huile sur toile, 38.1 x 63.5 cm. Collection privée.

26 Juin - 14 Septembre, 2014    |    Regular Exhibition

Dans les récits les plus respectés portant sur les arts visuels au Canada, les innovations de la scène artistique du Nouveau Brunswick sont souvent reléguées aux marges ou clairement absentes de l’histoire, au profit d’un renforcement des mêmes noms d’artistes, de mouvements ou de styles connus. S’il est mentionné, le Nouveau Brunswick est souvent associé à une forte tradition de peinture figurative ou au réalisme des Maritimes, alors que la peinture abstraite est confinée à seulement trois régions du pays : le Québec, l’Ontario et l’Ouest canadien. En réalité, l’histoire des arts visuels du Canada est infiniment plus riche et plus complexe que ne le laissent croire de tels des discours superficiels ou sectaires qui se perpétuent eux-mêmes. Par exemple, la peinture abstraite, bien que fractionnée, a une histoire au Nouveau Brunswick, qui n’a jamais été contée; une histoire qui ne peut qu’approfondir notre compréhension et notre appréciation de la culture des arts visuelle au Canada.

Hors réseau : la peinture abstraite au Nouveau Brunswick constitue une déclaration sans précédent sur la présence, la nature et le sens de la peinture non figurative ou abstraite au Nouveau Brunswick. Elle met en vedette un échantillon représentatif d’œuvres d’artistes établis ainsi que d’artistes en mi-carrière et en émergence : Jared Betts, David Bizzo, Sarah Cale, Luc Charette, Lionel Cormier, Mark DeLong, Angel Gomez, Georges Goguen, Toby Graser, Jay Isaac, Jocelyn Jean, Christian Michaud, Deanna Musgrave, Dana O’Regan, Sarah Petite, Lori Slauenwhite et David Umholtz. Est aussi en montre une sélection d’œuvres d’art de certains des pionniers de la peinture abstraite au Nouveau Brunswick, dont les plus notables sont Jack Humphrey, Lawren P. Harris, Fritz Brandtner, Claude Roussel, Joseph Kashetsky et Roméo Savoie ainsi que les œuvres de R. D. Turnbull, recouvrées à la surprise de tous. Turnbull est l’un des premiers praticiens de l’art abstrait ayant fait une importante contribution au développement de l’expressionnisme abstrait en Amérique du Nord, mais qui est presque inconnu dans les annales de l’histoire de l’art canadienne.

Une publication accompagnant l’exposition propose des essais par Terry Graff, Maryse Grondin et Jacques Martin, Virgil Hammock, Ian Lumsden et Ingrid Mueller.

Conservateur : Terry Graff
Organisée par la Galerie d’art Beaverbrook avec le soutien de Bell Aliant, partenaire principal, du gouvernement du Nouveau Brunswick et de la ville de Fredericton.

Partenaire principal

Commandité par