Charlotte Glencross : L’essence de sa vie

Charlotte Glencross (Canadian, 1949 - 2007), Vagues bleues, 1986; toile de lin teinte, monofilament de nylon, plexiglas, tissé; Collection de Gwendolin Glencross, Markham, Ontario. © la succession de Charlotte Glencross

21 Février - 26 Mai, 2013    |    Regular Exhibition

Cette exposition rend hommage à l’oeuvre et à la vie de Charlotte Glencross (1949-2007), artiste du textile, enseignante et défenseur invétéré des intérêts de la communauté des arts et des métiers d’art au Nouveau-Brunswick. Mettant en vedette des oeuvres tirées de collections privées et publiques, l’exposition retrace l’évolution de Charlotte Glencross de ses débuts dans plusieurs disciplines des métiers d’arts à son accomplissement en tant qu’artiste créatrice de pièces uniques. Du tissage à l’aquarelle en passant par la tapisserie, le batik et l’ikat, l’oeuvre de Charlotte Glencross se définit par un sens aiguisé de la couleur, de la texture, du rythme et du mouvement inspirés de la nature.

Charlotte Glencross était titulaire d’un baccalauréat en Beaux-arts (Peinture) de l’Université Concordia (1970), d’un baccalauréat en Arts (Histoire) de l’Université du Nouveau-Brunswick (1991) et d’un diplôme en Tissage du Collège d’artisanat et de design du Nouveau-Brunswick (1976). Elle a aussi étudié la tapisserie lors des stages en Allemagne et en France (1978-1979). De 1976 à 1989 et de 2000 à 2007, elle a surtout travaillé comme artiste à son propre compte, exposant son travail lors d’expositions solo et d’expositions de groupe et créant de nombreuses pièces sur commande. Elle a donné des cours de textile et de dessin et, dans les années 1990, a été engagée comme administratrice des arts à la Direction du Développement des arts du Nouveau-Brunswick et au Conseil des arts du Nouveau-Brunswick.

L’implication de Charlotte Glencross dans la défense des arts a fait d’elle une héroïne aux yeux des artisans et artistes locaux. Elle a mené le projet communautaire bénévole qui a donné naissance au Centre des Arts de la rue Charlotte, auquel elle a dévoué la majorité des sept dernières années de sa vie. Son précieux travail au sein du Conseil des arts du Nouveau-Brunswick et du Charlotte Street Arts Centre lui a valu le prix Paul Harris du Club « rotary » de Fredericton en 2005 ainsi que le Prix d’excellence de la province du Nouveau-Brunswick en 2006.

Conservatrice : Vita Plume, avec l’assistance de Susan Butterfield, Sabine Campbell, Karen Leblanc, Jo Ann Majerovich, Roslyn Rosenfeld, Jon Thompson et Pam Whitty.
Organisée par la Galerie d’art Beaverbrook en collaboration avec le Collège d’artisanat et de design du Nouveau Brunswick et le Centre des Arts de la rue Charlotte, avec les contributions de bon nombre des amis de Charlotte Glencross.