Une collection qui en dit long : Réserve naturelle de Wanda Koop

Beaverbrook Art Gallery13 Novembre, 20160 Commentaires

Wanda Koop, Canadienne née en 1951, participe activement à la vie culturelle de Winnipeg depuis le début des années 1980. Depuis les deux dernières décennies, elle est l’une des artistes canadiennes principales à voir ses œuvres exposées de façon continue. Elles se trouvent d’ailleurs dans des collections éminentes et on en discute depuis autant d’années. Sa pièce Réserve naturelle (2011) était l’une des œuvres importantes de l’exposition itinérante en tournée nord-américaine, Oh, Canada, organisée par le Musée d’art contemporain du Massachusetts.

Réserve naturelle fait partie d’une série célébrée d’œuvres de l’artiste, dont de nombreuses pièces se trouvent dans la collection du Musée des beaux-arts du Canada et de la Galerie d’art de Winnipeg. Depuis la fin des années 1970, l’art de Koop a évolué à partir d’une tendance qu’on appelait le « New Image Painting ». Elles mettaient essentiellement en vedette un lien exagéré entre la figure et le sol avec une figure centrale abstraite et stridente en opposition à un espace fictif « painterly » atmosphérique. Au cours des années, ces œuvres ont acquis un caractère de plus en plus dérangeant avec leurs couleurs affreuses représentant un espace surréaliste hors de ce monde. Elles captent le côtoiement inconfortable des issues de notre monde technologique de machines, d’architecture et de lumière artificielle sur le canevas d’un environnement fragile. Réserve naturelle fait évoluer davantage cette superposition de géométrie d’origine humaine devant le paysage. Trois plateformes flottantes sortent de l’état plat tels des vaisseaux spatiaux stylisés inspirés de la suprématie.

Galerie de photos

Commentaires
Laisser un commentaire