Artiste en vedette: L’Atelier d’artiste en résidence Bruno Bobak

Établi dans le cadre de l’expansion récente de la Galerie d’art Beaverbrook, l’Atelier d’artiste en résidence Bruno Bobak accueille des artistes et des professionnels du milieu des arts en leur fournissant un espace pour poursuivre leur travail créatif. Dans cet environnement, on encourage les participants à s’inspirer de la collection permanente tout en interagissant avec les visiteurs de diverses façons.

Pendant les résidences d’artistes, les visiteurs de la Galerie pourront suivre la création de nouvelles œuvres d’art et en apprendre davantage sur le processus artistique. Des artistes du Nouveau-Brunswick, du Canada et d’ailleurs seront invités à travailler et à impliquer le public lors de résidences à court ou à moyen terme. Artistes de toutes les disciplines, conteurs, éducateurs, cinéastes, commissaires, auteurs et interprètes sont tous invités à participer. En accueillant un groupe de créateurs fortement diversifié, nous saurons ajouter de nouvelles dimensions participatives aux expositions et programmes de la Galerie.

Grâce au programme d’atelier, appuyé par les secteurs public et privé, les artistes en résidence auront le temps et l’espace nécessaires à la création d’un nouveau corpus.

Les résidences peuvent comprendre des démonstrations, des présentations et des causeries publiques, des occasions de mentorat ainsi que des ateliers et des cours. Les artistes en résidence travailleront aussi avec le personnel et les guides bénévoles de la Galerie, des enseignants et des animateurs, des groupes d’élèves, des groupes communautaires et des visiteurs de tous âges. Les résidences seront aussi disponibles pour des présentations, des démonstrations, des ateliers et des activités.

Ce programme est offert dans le cadre du Programme d’artiste en résidence de la Banque Scotia.

 

Erin Goodine, du 26 mars au 5 avril

Erin Goodine effectuera des recherches en peinture sur l’usage des objets et des décors dans la discipline du portrait. Elle explorera la collection de la Galerie d’art Beaverbrook, recueillera des exemples de symbolisme en peinture, et, en s’en inspirant, elle explorera comment des objets et des technologies du XXIe siècle pourraient être représentés par rapport au sujet d’un portrait.

Elle explorera aussi des objets et des lieux imaginés du futur. Elle se demandera comment ceux-ci pourraient servir de symboles selon la fonction et la forme représentées; comment de tels objets imaginés ont été représentés et conçus en science-fiction et quelles répercussions ils ont eues sur les objets et les environnements de la vie réelle. Au cours de sa résidence, Goodine étendra aussi son exploration pour inclure des sculptures d’objets imaginés et des écrits sur les incidences potentielles de ces objets sur des sociétés futures.

 

Artistes-en-résidence à venir

Emilie Grace Lavoie, du 8 au 20 avril

Au cours de sa résidence, Emilie s’interrogera sur l’espace qui se situe entre l’objet et son écologie. Dans ses propres mots : « J’imagine mes objets en céramique et en fibres comme des espèces étranges qui pourraient vivre sous l’eau, mais qui ont subi une mutation pour pouvoir vivre sur terre. J’explorerai différentes façons d’intégrer des pièces de textile de mon environnement personnel aux œuvres afin de lier le monde imaginaire à un monde matériel vécu. L’écologie deviendra le lieu où je peux me poser des questions et explorer formes inconnues et matériaux connus, comme si le monde imaginaire avait été touché par des éléments issus de notre monde matériel qui infectaient et changeaient notre environnement présent. »

Emilie Grace Lavoie est une céramiste-sculpteure d’Edmundston au Nouveau-Brunswick. Elle a récemment obtenu sa maîtrise en beaux-arts de l’Université d’art et de design Emily Carr, en mai 2018. En 2017, Lavoie a reçu une médaille d’argent aux VIIIe Jeux de la francophonie à Abidjan (en Côte d’Ivoire) dans la catégorie installation sculpturale où elle représentait le Nouveau-Brunswick.

 

Donald Andrus, du 23 avril au 3 mai

Au cours de sa résidence, Donald Andrus continuera de travailler une nouvelle série de peintures récentes (la série FARGO). Cette dernière sera pour lui un retour à une approche plus painterly à la peinture. Des couches de bâtons à l’huile appliquées avec soin sont parsemées de dessins qui donnent une peinture qui révèle un repentir, usant de matériaux et de procédés qui mènent à une surface ultime. Incrustées dans les couches finales, on trouvera des lisières ou des bandes noires de jais de peinture de fresque, dont la surface portera un motif scintillant de stylo gel sardonyx japonais.

Par cette série, il continue d’explorer sa préoccupation envers les matériaux et les procédés utilisés pour suggérer la vie interne d’une peinture individuelle – quelque chose de malléable et de mouvant aux yeux du regardant, ce qui l’encourage à s’investir dans l’imagerie abstraite.

Donald Andrus est un artiste contemporain installé à Charlottetown sur l’Île-du-Prince-Édouard. Il a été formé dans les ateliers des artistes de guerre canadiens Charles Comfort, Jack Nichols et Aba Vayefsky et de l’artiste américain Charles Morey à l’Université de Toronto à la fin des années 1950 et au début des années 1960.

 

Lisez-en plus de les Résidences passées de l'Atelier ici.