Artiste en vedette: L’Atelier d’artiste en résidence Bruno Bobak

Établi dans le cadre de l’expansion récente de la Galerie d’art Beaverbrook, l’Atelier d’artiste en résidence Bruno Bobak accueille des artistes et des professionnels du milieu des arts en leur fournissant un espace pour poursuivre leur travail créatif. Dans cet environnement, on encourage les participants à s’inspirer de la collection permanente tout en interagissant avec les visiteurs de diverses façons.

Pendant les résidences d’artistes, les visiteurs de la Galerie pourront suivre la création de nouvelles œuvres d’art et en apprendre davantage sur le processus artistique. Des artistes du Nouveau-Brunswick, du Canada et d’ailleurs seront invités à travailler et à impliquer le public lors de résidences à court ou à moyen terme. Artistes de toutes les disciplines, conteurs, éducateurs, cinéastes, commissaires, auteurs et interprètes sont tous invités à participer. En accueillant un groupe de créateurs fortement diversifié, nous saurons ajouter de nouvelles dimensions participatives aux expositions et programmes de la Galerie.

Grâce au programme d’atelier, appuyé par les secteurs public et privé, les artistes en résidence auront le temps et l’espace nécessaires à la création d’un nouveau corpus.

Les résidences peuvent comprendre des démonstrations, des présentations et des causeries publiques, des occasions de mentorat ainsi que des ateliers et des cours. Les artistes en résidence travailleront aussi avec le personnel et les guides bénévoles de la Galerie, des enseignants et des animateurs, des groupes d’élèves, des groupes communautaires et des visiteurs de tous âges. Les résidences seront aussi disponibles pour des présentations, des démonstrations, des ateliers et des activités.

Ce programme est offert dans le cadre du Programme d’artiste en résidence de la Banque Scotia.

 

Donald Andrus, du 23 avril au 3 mai

Au cours de sa résidence, Donald Andrus continuera de travailler une nouvelle série de peintures récentes (la série FARGO). Cette dernière sera pour lui un retour à une approche plus painterly à la peinture. Des couches de bâtons à l’huile appliquées avec soin sont parsemées de dessins qui donnent une peinture qui révèle un repentir, usant de matériaux et de procédés qui mènent à une surface ultime. Incrustées dans les couches finales, on trouvera des lisières ou des bandes noires de jais de peinture de fresque, dont la surface portera un motif scintillant de stylo gel sardonyx japonais.

Par cette série, il continue d’explorer sa préoccupation envers les matériaux et les procédés utilisés pour suggérer la vie interne d’une peinture individuelle – quelque chose de malléable et de mouvant aux yeux du regardant, ce qui l’encourage à s’investir dans l’imagerie abstraite.

Donald Andrus est un artiste contemporain installé à Charlottetown sur l’Île-du-Prince-Édouard. Il a été formé dans les ateliers des artistes de guerre canadiens Charles Comfort, Jack Nichols et Aba Vayefsky et de l’artiste américain Charles Morey à l’Université de Toronto à la fin des années 1950 et au début des années 1960.

 

Artistes-en-résidence à venir

Ludmila Knezkova, musicienne en résidence, du 7 au 10 mai

Ludmila Knezkova-Hussey a capté l’attention du monde de la musique dès un très jeune âge. Qualifiée d’enfant prodigue, Ludmila a commencé son éducation musicale en étudiant le violon à trois ans et a donné son premier récital avant d’avoir cinq ans. Elle a fait des études universitaires dans plusieurs pays, notamment à l’École centrale de musique (Lvov, Ukraine), au Conservatoire Tchaïkovsky (Moscou, Russie), à l’Académie de musique (Prague, République tchèque), à la Hochschule fur Musik (Weimar, Allemagne), à l’Université du Nouveau-Brunswick et au Centre des arts de Banff (Banff, Canada), et elle a étudié le piano à Paris. Ludmila est lauréate du 1er prix à des concours de piano en Allemagne, en Russie, en Italie et en République tchèque. Elle a aussi été soliste au sein d’orchestres symphoniques dans plus de 50 pays. Au nombre de ses compositions, on compte la symphonie Anthologie de Saint Andrews, le concerto pour piano Lord Beaverbrook et Orchestre symphonique.

Ses chefs-d’œuvre comprennent le grand opéra Traversées; la première inaugurait le premier opéra à documenter l’histoire des Acadiens au Nouveau-Monde. En vedette, une performance de l’Orchestre de la Garde républicaine de Paris. Le documentaire Flying on the Moon — The Ludmila Story (vol sur lune : l’histoire de Ludmila) a été produit en collaboration avec la CBC qui en a aussi fait la distribution. Son accueil acclamé par la critique lui a valu de nombreuses rediffusions sur Bravo, ARTV, Radio-Canada et les réseaux de la CBC.

Ludmila est lauréate de nombreux prix internationaux, dont le World Order pour la science, l’éducation et la culture (Belgique); l’Ordre international du mérite (Angleterre); le prix des fellows Paul Harris de la Fondation Rotary de Rotary international (Canada). Elle a aussi reçu un doctorat honorifique de l’UNB et on lui a conféré l’Ordre du Nouveau-Brunswick.

 

Janice Wright Cheney, du 14 au 31 mai

Les installations et les sculptures textiles de Janice Wright Cheney explorent la relation humaine à la nature et abordent la fragilité de notre état actuel tout en examinant la perte de l’état naturel et en imaginant l’avenir de l’écologie.

Prenant ancrage sur ses projets antérieurs (On the Idea of Wilderness [Sur l’idée de la nature sauvage], Spectre, Sardinia, Fera Moira), cette résidence examinera notre relation à l’environnement et mettra l’accent sur le thème de la remise à l’état naturel : un appel au retour à l’état naturel des choses. Pendant sa résidence, l’artiste proposera une intervention visant à remettre la collection internationale de la Galerie à son état naturel. Restez à l’affût pour des créatures sauvages imaginées et créées par Janice Wright Cheney qui feront leur apparition et établiront résidence dans l’aile internationale!

Janice Wright Cheney est diplômée de l’Université Mount Allison où elle a obtenu un baccalauréat en beaux-arts en 1983, puis elle a terminé une maîtrise en éducation, études critiques à l’UNB en 2003. Wright Cheney vit à Fredericton au Nouveau-Brunswick où elle enseigne au Collège d’artisanat et de design du Nouveau-Brunswick.

 

Lisez-en plus de les Résidences passées de l'Atelier ici.