Message du Directeur

En tant que « galerie d’art du Nouveau-Brunswick », la Galerie d’art Beaverbrook joue un rôle proactif dans la vie culturelle, sociale et économique de la province. Combinant une perspective mondiale à un sentiment d’appartenance avec la région atlantique, nous nous engageons à livrer de la valeur au public en offrant une vaste gamme de programmes et de services qui touchent profondément divers publics.

La Galerie d’art Beaverbrook est un endroit où convergent des points de vue locaux et internationaux sur l’art contemporain et sur l’histoire de l’art et où sont créées des synergies culturelles. La direction stratégique de notre programme d’exposition vise à établir des liens entre les arts visuels au Nouveau-Brunswick et des contextes nationaux et internationaux, à sortir de l’ombre des histoires oubliées, et à célébrer l’importance de précédents historiques dans l’éducation de nos expériences quant à l’art d’aujourd’hui.

Hors réseau : la peinture abstraite au Nouveau-Brunswick, le premier survol de la peinture abstraite de la province, met au jour une importante dimension de l’histoire culturelle du Nouveau-Brunswick, une histoire qui a été réprimée et qui manque au récit national sur l’art canadien depuis bien trop longtemps. L’étude de ce monde vital de l’expression créative a été incroyablement riche et a mené à la redécouverte de l’œuvre très peu connue de R. D. Turnbull, premier expressionniste abstrait du Nouveau-Brunswick et contributeur précoce de l’évolution de l’expressionnisme abstrait de la ville de New York dans les années 1930.

Il est tout aussi approprié que la Galerie organise et présente Parcours dans les paysages, une importante rétrospective de l’œuvre d’Eric Atkinson, important peintre canadien du paysage abstrait, dont la carrière comme artiste et comme enseignant des arts s’étend des deux côtés de l’océan Atlantique et est aussi directement liée à la collection d’art moderne britannique de Lord Beaverbrook. Parcours dans les paysages, tout comme Hors réseau, établi que la richesse et la diversité de l’activité créative et de la sophistication des perspectives mondiales dans l’art canadien existe bien au-delà de ce que racontent les récits habituels.

Des souvenirs du passé, des témoignages du présent et des conceptions de l’avenir, voilà des thèmes puissants qui se retrouvent entre-tissés dans Dialogues imaginés. Faisant état de la vitalité des arts visuels au sein de la communauté acadienne du Nouveau-Brunswick, d’une génération à l’autre, par l’entremise des œuvres de quatorze artistes, cette exposition monumentale encourage le public à réfléchir au sens des influences intergénérationnelles sur les pratiques artistiques individuelles et sur le potentiel qu’offre l’art quant au renforcement de l’identité culturelle et à l’inscription de traces indélébiles sur la conscience historique.

Clés de voûte : Elma Johnston McKay, orfèvre confirme la pertinence contemporaine des métiers d’art au Nouveau-Brunswick par une exploration de la clé, icône omniprésente comme forme d’expression artistique et comme symbole universel de l’histoire culturelle des civilisations. D’importantes expositions monographiques révélatrices mettant l’accent sur l’art peu connu de Lucy Jarvis et sur l’époque de Vancouver de Bruno Bobak dans les années 1950 offrent un nouveau point de vue et de nouvelles connaissances sur l’histoire de deux des artistes les plus marquants de la province.

Lucy Jarvis : Même les pierres ont de la vie comprend une installation complémentaire des cahiers de croquis de l’artiste au Centre d’art de la UNB et De nature moderne : Bruno Bobak à Vancouver (1947-1960) est présentée conjointement à l’exposition Ron Thom, l’architecture alliée aux métiers d’art, une exposition présentant des peintures, des prototypes de meubles et des dessins architecturaux d’un architecte moderne canadien hors pair qui n’a pas assez été loué et qui était aussi ami et collègue des regrettés Bruno et Molly Bobak.

Afin de célébrer et de promouvoir les réussites créatives des artistes visuels du Nouveau-Brunswick, la Galerie présente chaque année les œuvres d’un artiste en émergence dans sa série Surveillance studio : Artistes de la relève. Félicitations à Andrea Brewer, l’artiste célébrée cette année. Au même moment, la Galerie organise son gala collecte de fonds annuel qui rend hommage à un des artistes néo-brunswickois chevronnés des plus accomplis et admirés. Cette année, nous sommes fiers de reconnaître l’art extraordinaire de Claude Roussel, premier artiste moderne acadien, ainsi que son importante contribution à l’élévation de la vitalité culturelle du Nouveau-Brunswick au cours de toute une vie.

Finalement, si par hasard vous vous trouvez au Musée Glenbow à Calgary au cours de l’été ou à la Galerie d’art de Winnipeg au Manitoba en automne, vous aurez la chance de voir Chefs d’œuvre de la Galerie d’art Beaverbrook pendant la tournée de notre exposition marquante au Canada et aux États-Unis. Vous pourrez y voir 75 de nos œuvres d’art les plus précieuses d’artistes de renom, des œuvres du quinzième au vingtième siècle.

Au nom du conseil d’administration et des employés, nous vous invitons à bientôt nous rendre visite et à venir profiter d’une expérience inspirante en arts visuels, d’une vaste gamme de programmes, d’activités et d’événements éducatifs ainsi que de dialogues stimulants avec les artistes, les conservateurs et des amateurs d’art.

À bientôt, à la Galerie d’art Beaverbrook!

 

Archive des Messages du directeur :

janvier, 2014